A peine le Japon se remet-il du scandale Livedoor, - du nom de cette société soupçonnée d'avoir manipulé des cours boursiers et truqué ses comptes au cours de l'année 2004 -, qu'une nouvelle affaire s?étale déjà à la une des journaux : le code impérial, qui date de l'ère Meiji (1868-1912), sera t-il enfin modifié pour permettre aux femmes d?accéder au trône impérial ? Si la mesure était adoptée par le Parlement, elle pourrait donner un second souffle à une institution en panne d'héritiers mâles depuis quarante ans... Cependant, l?annonce de la grossesse de la princesse Kiko semble avoir donné du grain à moudre aux opposants les plus irréductibles à cette réforme, opposants qui n'hésitent plus à avancer des arguments xénophobes pour appuyer leur démarche : ainsi, certains imaginent-ils déjà des blondinets aux yeux bleus s'asseyant sur le trône du Chrysanthème... My god.

Et en France, quid du Japon ? Côté cinéma, toujours une actualité très riche : si le festival consacré à Heinosuke Gosho s'est terminé samedi dernier, la MCJP proposera bientôt un florilège des meilleurs films du masseur aveugle (mais fin sabreur), Zatôichi. Quant à Nobuhiro Suwa, il sort un film à la limite de l'improvisation, tourné à Paris.

En ce qui concerne le site, j'ai mis en ligne une nouvelle version de la base cinématographique qui totalisera bientôt 320 fiches. Au programme des nouveautés : les dates de sortie en France et au Japon, les ingénieurs du son, les opérateurs lumière, les chefs décorateurs et les maisons de distribution. Il ne reste plus qu'à compléter tout cela...

Sur ces dernières nouvelles, bonne semaine !
- Posté le 16 février 2006 -


Le Soleil
de Sokourov


Le scandale
Livedoor


Le Samourai
du crépuscule






. 16/02/2006
  Nouvelle version de la base cinématographique.
. 15/02/2006
  Mise en ligne du dossier consacré au scandale Livedoor.
  Réorganisation de la page Chroniques japonaises.
. 17/10/2005
  Réorganisation de la rubrique Météo.
. 01/10/2005
  Mise en ligne d'une nouvelle version du site.
. 27/08/2005
  Réorganisation de la chronologie du Japon.








Setsuko Hara,
l'égérie d'Ozu


Base cinématographique

Derniers ajouts
La Nouvelle légende du grand judo (Akira Kurosawa, 1945)
Tony Takitani (Jun Ichikawa, 2004)
La Mort en ligne (Takashi Miike, 2004)
Il était un père (Yasujirô Ozu, 1942)
La Femme d'eau (Hidenori Sugimori, 2002)

Dernières modifications
L'Amour de l'actrice Sumako (Kenji Mizoguchi, 1947)
Sonatine, mélodie mortelle (Takeshi Kitano, 1993)
Hana-bi (Takeshi Kitano, 1997)
Rashômon (Akira Kurosawa, 1950)
Ran (Akira Kurosawa, 1985)



Le nattô,
« stupeur et tremblements » !


Qui a dit ?

  « La tempura est débarrassée du sens que nous attachons traditionnellement à la friture et qui est la lourdeur. La farine y retrouve son essence de fleur éparpillée, délayée si légèrement qu'elle forme un lait, et non une pâte ; saisi par l'huile, ce lait doré est si fragile qu'il recouvre imparfaitement le fragment de nourriture (...). »



Une fontaine ornée d'une tête de dragon à Sendai